De très belles cicatrices

Jackie entra dans le bureau de Mike vêtue de son habituel survêtement à capuchon et prit place sur le canapé en similicuir. Mike, dans son fauteuil pivotant, se tourna vers Jackie, tandis que cette dernière se demandait pourquoi il avait demandé à la voir. Depuis son arrivée au centre de traitement, deux mois plus tôt, elle avait surtout parlé avec John, mais il était absent en ce moment.

Ce n'est pas que Mike était intimidant. Elle ne le connaissait pas, c'est tout. Elle l'avait aperçu sur les lieux plusieurs fois et lui avait parlé à quelques reprises. Il avait même prié avec elle. Mais d'ordinaire, quand elle le voyait, elle lui adressait un sourire, lui disait bonjour et poursuivait son chemin.

Mike et Jackie commencèrent à parler de ses rapports avec les autres jeunes résidents du centre. Qu'est-ce qu'elle pensait du voyage en plein air qui aurait lieu sous peu – se sentait-elle à l'aise d'y participer ? Pas de problème de ce côté. Aimerait-elle parler de quelque chose en particulier ?

Jackie commença à parler de son passé, ce qui l'amena à dire ouvertement : « Je me coupe. » Elle savait que Mike était au courant de ce fait. Il avait lu ce qu'elle avait écrit à ce propos en remplissant la demande d'inscription du centre. Il l'avait rencontrée avec ses parents lors de son arrivée. Toutefois, c'était la première fois qu'elle parlait des mauvais traitements qu'elle s'infligeait à quelqu'un d'autre que John. Elle en était surprise.

Dans les moments qui suivirent, elle continua de raconter son histoire tout en serrant fermement dans ses mains les manches de son survêtement. À mesure que l'entretien avança, elle parla de la souffrance qu'elle ressentait au fond d'elle-même et de la culpabilité qu'elle portait en raison des mauvais traitements dont elle fut victime durant de nombreuses années. Elle souhaitait tellement être libre. L'entretien tirait à sa fin, mais Mike sentait que Jackie cherchait quelque chose de plus.

Il lui dit : « J'aimerais conclure par une prière et apporter tout ce que tu viens de me dire à Jésus. » Puis, après une courte pause, il reprit : « Accepterais-tu de relever tes manches pour apporter tes cicatrices à Jésus ? »

Jackie devint très anxieuse. Personne ne lui avait encore jamais demandé de montrer ses cicatrices, et elles étaient nombreuses. Ces marques la rendaient hideuse, et elle les haïssait. Elle détestait cela quand les gens fixaient les regards sur ses cicatrices et lui posaient des questions. Elle faisait tout pour ne pas avoir à s'expliquer. C'est pour cette raison qu'elle portait des manches longues. L'histoire derrière les cicatrices n'était pas simple à expliquer.

Et pourtant… elle venait juste de raconter une partie de cette histoire à Mike. Pouvait-elle lui montrer ses marques ?

Regardant Mike, elle voyait bien qu'il n'avait pas posé la question par simple curiosité, comme si elle était une sorte de phénomène. Il s'intéressait sincèrement à elle. Tranquillement, elle releva les manches de son chandail pour exposer ses avant-bras couverts d'entailles, dont quelques-unes étaient encore fraîches.

« Jackie, seul Jésus peut rendre ces cicatrices belles, dit Mike tendrement. Il est le seul qui puisse donner un sens à ces marques et guérir la souffrance qui se cache derrière elles. Veux-tu que nous priions pour cela ? »

Jackie regarda les marques sur ses bras. Les rendre belles ? Quelle absurdité ! Mike poursuivit en parlant de Thomas et Jésus.

« Jésus est venu pour sauver les gens perdus. Ses mains, ses pieds et son côté tachés de sang sont la preuve que son amour pour nous est plus fort que la mort. Il n'existe aucun endroit hors de portée de son amour. »

Jackie voulait y croire.

Mike continua : « Jésus a dit à Thomas de mettre ses mains dans son côté et de regarder les marques dans ses mains. Les blessures de Christ ont fait en sorte qu'une confiance inébranlable s'est installée dans le cœur de Thomas. Ses doutes se sont effacés après avoir touché les plus magnifiques cicatrices. »

Jackie regarda Mike et demanda : « Dieu peut-il vraiment faire cela ? Utiliser mes cicatrices et mes coupures de cette façon ? »

« Oui, lui dit Mike. Nous pouvons prier pour que les blessures et les marques de Jésus servent à guérir les tiennes. Veux-tu que je prie pour cela ? »

Mike ne mettait pas de pression. Jackie savait qu'elle pouvait dire non et qu'il ne lui en voudrait pas, mais elle avait toujours lutté avec le sentiment de devoir faire plaisir à tout le monde. Elle avait envie de lui dire oui, en partie pour ne pas lui faire de peine, mais elle désirait surtout connaître la guérison dont il parlait. Elle finit par accepter et ils inclinèrent leurs têtes.

« Jésus, fais en sorte que tes blessures deviennent les blessures de Jackie. Donne un sens aux cicatrices de Jackie, et enlève toute la culpabilité qu'elle ressent. » Jackie sentit Mike toucher ses bras pendant qu'il priait pour qu'elle puisse croire que le sang versé par Christ sur la croix suffit pour guérir tous les aspects de sa vie. Il demanda que les cicatrices sur ses bras servent, dans les jours à venir, à lui rappeler combien Jésus l'aime.

Mike termina sa prière et releva la tête, suivi par Jackie. Les deux visages étaient baignés de larmes.

« Jackie, tu as fait preuve de beaucoup de courage en me montrant tes cicatrices. Merci de m'avoir fait part de tes souffrances et de m'avoir permis de prier pour toi. »

Elle quitta le bureau de Mike, ce jour-là, avec un sourire qu'elle ne pouvait contenir. Elle réalisait l'importance du pas qu'elle venait de faire. C'était un début qu'elle n'aurait jamais cru pouvoir vivre un jour, un pas dans la direction totalement opposée à sa vie de souffrance interminable. Pour la première fois, elle apercevait une lueur d'espoir. Elle pouvait guérir et surmonter les envies de s'infliger du mal. Les blessures et les cicatrices de Jésus étaient pour elle, et elles contenaient la promesse que ses propres blessures seraient bientôt guéries et pouvaient également devenir de très belles cicatrices.

Extrait de God Allows U-Turns for Teens, compilé par Allison Bottke (et Cheryl Hutchings), avec la permission de Bethany House, une division de Baker Publishing Group, copyright © 2006. Tous les droits sur ce matériel sont réservés. Il est interdit de distribuer ce texte à d'autres sites Web pour extraction, de le publier dans d'autres médias ou de le refléter sur d'autres sites sans l'autorisation écrite de Baker Publishing Group. BakerPublishingGroup.com

Par Jan Kern

Fermer

onecube.com